AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Votez
Top Partenaire

.

Partagez | .
 

 Courir le matin et se détendre dans une agréable forêt l’après midi, quoi demander plus [Declan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Informations
» Messages : 88
» Date d'inscription : 26/09/2014
me rejoindre
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Courir le matin et se détendre dans une agréable forêt l’après midi, quoi demander plus [Declan]   Lun 29 Sep - 11:46


Courir le matin et se détendre dans une agréable forêt l’après midi, quoi demander plus.


Depuis que j'ai revu Rachel, je suis plus heureuse, du moins, je me sens un peu mieux. Avec elle j'arrive à parler et à me confier, normal c'est ma meilleure amie après tout. Ce matin, je me suis réveillée tôt pour aller courir, afin de me défouler un peu. Je m'habille donc à la suite en habit de sport et part directement dehors pour courir dans tous les recoins de La Push.

Revenant deux heures plus tard, j'avais vu au passage une forêt, mais j'avais décidée de ne pas mis aventurer pour courir. Me dirigeant dans la salle de bain, une bonne douche, me fera du bien après un sport pareil. Une demi-heure plus tard, je sortis de celle-ci et décide d'aller dans cette mystérieuse forêt, enfin mystérieuse était un grand mot, elle était tout à fait normal pour moi. Je prépare alors un sac avec un bouquin, une bouteille d'eau à l'intérieur, puis me dirige vers la sortie de chez ma tante.

Sortant à la suite de la maison, celle-ci était trop calme, je ne supportée vraiment pas cela. Aujourd'hui, je n'avais pas pris mon appareil photo, je voulais juste, allez faire un tour et si je trouve des endroits où paysage beau, j'y retournerais, je le savais. Marchant vers l'entrée de la forêt, je reste dans le silence. Arrivé devant celle-ci, les mains dans mes poches, je rentre dans tout en faisant attention de ne pas tomber à cause d'une crevasse ou quelque chose de ce genre-là. A l'intérieur, il y faisait un peu frais, heureusement que je n'étais pas une frileuse.

Marchant sur les chemins praticables, je ne m'arrêtais pas, j'avais besoin de m'évader et cette forêt était paisible pour moi. Elle était d'ailleurs calme, c'était agréable même.

Après environ une heure de marche, je cherche une place pour pouvoir m'asseoir afin de boire et pourquoi lire un peu. J'avais été chercher un livre sur la légende des Quileutes en boutique à Port Angeles, ma tante en avait parlée un soir alors que l'on dîner, étant curieuse de nature, je voulais en savoir plus, car cela est vrai que ça m'intriguée. Trouvant une place un peu plus loin, je me dirige vers celle-ci et sortis ensuite de mon sac la bouteille d'eau et le bouquin. Mettant au sol mon sac pour m'asseoir dessus. Je m'assois, bois une gorgée de mon eau et commence à lire dans le calme.



avatar
Informations
» Messages : 220
» Date d'inscription : 26/09/2013
Age : 26
me rejoindre
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Courir le matin et se détendre dans une agréable forêt l’après midi, quoi demander plus [Declan]   Jeu 9 Oct - 15:07
Declan ∞ Trinity
« Et si je n’étais pas le héros ? Et si j’étais... Le méchant ? ».
Le soleil réchauffait ma peau, malgré l’air frais qui soufflait telle une brise légère. Il faut dire que le temps est humide, dans la région. Cela dit, je ne m’en plaignais pas. Il fallait admettre que mon corps résistait naturellement au froid depuis quelques années maintenant. Depuis ce fameux jour où je m’étais transformé pour la première fois, suite au passage des Vampires dans la région. Même si tout semblait plus calme désormais, je ne pouvais m’empêcher de rester sur mes gardes, évidemment, et de continuer malgré tout à effectuer des rondes régulières à travers les environs de Forks et La Push. Préserver les miens était tout ce qu’il m’importait. J’avais perdu déjà une partie de ma famille ; Même si j’étais orphelin de père et que ma mère avait déserté il y a longtemps, je ne pouvais pas nier que la « meute » était comme un second nid douillet pour moi. Ils étaient mes frères et mes soeurs. Tous avaient pris soins de moi et certains depuis que je savais à peine marcher.

C’est donc dans cette optique que j’avais décidé de me promener à travers la forêt dense, sous ma forme lupine. J’aimais être un loup ; c’était la forme la plus naturelle pour moi que d’être à quatre pattes. Plus qu’une seconde nature, c’était mon état de stabilité. Sentir les émotions à travers l’animal était plus vivifiant que sous mon apparence humaine, que je considérais comme mon enveloppe charnelle la plus bancale des deux. Alors je me suis mis à courir de plus en plus vite, de plus en plus fort, comme si ma vie en dépendant. Tout n’était qu’une exaltation des sens, évidemment. Sauf que, perdu dans mes pensées et mes sensations, j’en ai oublié que des humains pouvaient se trouver dans ce même lieu sauvage. C’est donc en sentant une vive odeur qui se dégageait d’un être vivant que je dus me stopper dans ma course et, pris de panique, je me retransformai à nouveau en bipède. La personne avait dû entendre des bruits et je ne pouvais donc pas me défiler si elle venait en ma direction. Je pris alors mon courage à deux mains et je déboulai dans son champ de vision, me tenant droit devant elle. Je ne la reconnaissais pas, cette jolie blonde qui semblait auparavant lire paisiblement un bouquin. Je lui souris, tout en m’approchant d’elle. « Ce n’est pas très prudent de traîner toute seule en forêt. » Lui dis-je pour la prévenir d’un éventuel danger, même si je ne sentais rien d’anormal pour le moment. Et puis, il aurait suffi qu’elle se fasse une entorse pour se retrouver dans une situation délicate. Je finis par arriver à sa hauteur, laissant un bon mètre de distance entre nous. « Pardon, je ne me suis pas présenté. Declan. Enchanté. » Dis-je finalement en retrouvant mes bonnes manières, que j’avais sans doute égarées sous ma forme lupine. Néanmoins, un détail me frappa après-coup : j’étais torse nu et sans chaussure, alors qu’il faisait plutôt frisquet dans le coin. J’espérais qu’elle ne m’en tienne pas rigueur et que cela passe « inaperçu ». Bien que je préférais cela plutôt qu’elle tombe nez à nez avec un loup géant...

code by Silver Lungs


_________________

If I look back I am lost
“We are only human, and the gods have fashioned us for love. That is our great glory, and our great tragedy.”
avatar
Informations
» Messages : 88
» Date d'inscription : 26/09/2014
me rejoindre
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Courir le matin et se détendre dans une agréable forêt l’après midi, quoi demander plus [Declan]   Jeu 9 Oct - 17:02


Courir le matin et se détendre dans une agréable forêt l’après midi, quoi demander plus.


J'étais tellement à fond dans le bouquin, que j'en perdis le temps. Mais un bruit, me fit sorti de mon livre. Levant alors la tête de celui-ci, je regarde autour de moi et vu dans mon champ de vision, un homme avancé vers moi. Celui-ci était torse nu et à pied nu. J'étais prête à me lever pour, je ne sais pas fuir, mais il m'adresse la parole. Sa voix était sincère et pas du tout méchante, au contraire, je me sentais à l'abri. Restant sur mes gardes tout de même, je lui souris à mon tour et lui répond tout en le regardant droit dans les yeux :

Pourquoi cela ? Un homme torse nu et ayant pas de chaussure, pourrait m'agresser ?

Je rigole et repris mon sérieux à mon tour pour ensuite lui dire :

- Des personnes me surveille à ce que dit ce bouquin, je n'ai rien à craindre.

Lui souriant toujours, je lui tendis la main et dit :

- Enchanté Declan, moi c'est Trinity, enfin Triss, comme vous voulez.

Lui serrant la main, je sens sa peau tellement chaude, je ne comprenais pas comment il pouvait avoir la peau brulante par un tel temps. Ne baissant pas mon regard de son visage, pour éviter de regarder son torse musclé, que j'avais aperçue au loin, j'ajoute :

- Dites-moi Declan, si c'est dangereux pour moi, pourquoi vous promenez vous seul ? Pas que je sois curieuse, mais tout de même. Vous avez beau être quelqu'un de musclé, si vous tombez sur des personnes plus forte que vous, vous serez comme moi, vulnérable.

En disant ce mot, je repensais à mes parents se faisant tuer et moi ne pouvant rien faire. Parti pendant quelque minute, je reviens "sur terre" et respira doucement et silencieusement pour me détendre et vider ma tête de tous ses mauvais souvenirs. Malgré mon absence, mon sourire revenu directement, je n'aimais pas me dévoiler et encore moins aux inconnus, même si celui-ci était plutôt pas mal.



Contenu sponsorisé
Informations
me rejoindre

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Courir le matin et se détendre dans une agréable forêt l’après midi, quoi demander plus [Declan]   
 

Courir le matin et se détendre dans une agréable forêt l’après midi, quoi demander plus [Declan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
La Push
 :: La forêt
-