AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Votez
Top Partenaire

.

Partagez | .
 

 Sauvetage à haut risque ft. Klaus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Admin
avatar
Informations
» Messages : 615
» Date d'inscription : 18/08/2013
me rejoindre
Voir le profil de l'utilisateur http://twilightwillneverbeo.forumactif.pro
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Sauvetage à haut risque ft. Klaus   Lun 7 Oct - 15:21

Sauvetage à haut risque



J’avais été spectateur d’un accident de voiture, il y a quelques jours de cela. Je n’avais pas pu éviter celui-ci, mais j’avais accouru sur le lieu de l’accident pour y voir s’il y avait des blessés. Le conducteur n’était pas conscient, alors je l’avais sortit de son véhicule avant que celui-ci ne prenne feu. Je l’avais emporté chez moi, ou plus précisément dans ma future maison… elle n’était pas encore meublée, seul un lit, une table et des chaises y étaient installées. Je l’avais acheté il y a une semaine… mais je n’avais pas encore eu le courage de dire à ma mère que je quittais la maison familiale ! Surtout qu’elle est tombé malade, et qu’elle est cloué au lit depuis trois jours. Donc j’avais soigné cet homme avec mes propres moyens. Voilà déjà 3 jours que j’avais sauvé cet homme de la mort ; mais il n’avait toujours pas ouvert les yeux. Son pouls battait normalement, la fièvre avait baissé et ses blessures commençaient à cicatriser. J’avais utilisé des remèdes d’autrefois, des mélanges d’herbes et de plantes. Ce n’est pas que je n’avais pas confiance en les nouvelles méthodes, mais je trouvais que nos plantes étaient bien meilleures pour le santé que tous ses médicaments bourrés de produit chimique. Je faisais donc des allers-retours entre les deux maisons, et commençait à m’inquiéter que cet homme ne se réveille pas.

J’avais fouillé dans sa voiture pour y trouver ses papiers, et en ouvrant j’étais tombé sur des armes bien différentes de celle d’un policier ou d’un chasseur normal. Un arc avec des flèches étranges, des fioles, ou encore des armes à feu modifié. Je compris rapidement que cet homme était un chasseur de créatures surnaturelles ! Il cherchait surement des vampires dans la région, puisque les Quileutes étaient une race inconnue.  Je décidais alors de récupérer l’humain et de l’amener à l’hôpital ; tout comme j’aurais dut le faire en premier lieu.

Je marchais en direction de ma futur demeure, et passa le seuil de la porte. J’entendus du bruit dans la chambre. Je m’approchais donc en douceur, on ne sait jamais ce qu’il pourrait me faire… Je poussais la porte et me trouva nez à nez avec cet homme.  Je lançais « vous êtes réveillé depuis longtemps ? ». J’observais la chambre pour voir si quelques choses avait bougé, si il avait
Invité
Invité
avatar
Informations
me rejoindre

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sauvetage à haut risque ft. Klaus   Lun 7 Oct - 18:10



Sauvetage à haut risque.
Il y eu d'abord un verre, puis un deuxième, le cinquième avait été le dernier. Sans doute celui de trop d'ailleurs. L'alcool n'a pas toujours été un moyen pour Klaus d'oublier, non au contraire ça l'aidait à se souvenir. Parce qu'il appuyait là où sa faisait mal. Se souvenir... C'était ça sa punition, il n'avait pas été à la hauteur, il aurait du veiller mieux sur elle, alors pour tenter de devenir meilleur, pour tenter de la venger, il se devait de se rappeler d'elle. Ce n'était pas un choix, simplement une obligation.

Contre toutes les recommandations qu'il pu recevoir, Klaus se mit quand même à prendre le volant. Après tout ce n'était pas la première fois qu'il se mettait à boire, alors pourquoi ce soir ce serait différent ? Non comme tous les soirs il rentrerait chez lui, et comme chaque matin il se demandera comment il a pu en arriver là se promettant de ne pas recommencer. Mais le soir même, les promesses de la veille étaient déjà envolées.

Une fois à bord de sa voiture, Klaus se mit à fermer les yeux quelques secondes. Autour de lui les sons se faisaient plus graves, sa vision se brouillait lorsqu'il tentait de faire un effort pour se concentrer. Pourtant il réussit néanmoins à démarrer et puis à embrayer pour passer la première... Devant lui le paysage paraissait aller à vive allure, ou bien peut être était ce lui qui appuyait un peu trop sur la pédale. Quoi qu'il en soit, ce soir là, il revit son sourire... Ce sourire qui lui manquait tant. Il y eu ce pincement au coeur, ce déchirement qui une nouvelle fois lui donna l'impression d'un coeur réduit en charpie... Et puis ce fut le noir complet...

Oh bien sur qu'il le vit, cet homme qui n'arrêtait pas de lui dire que ça allait aller, qu'il survivrait, qu'il prendrait soin de lui. Mais et si Klaus ne voulait pas de tout ça ? Si il l'avait attendu cette libération depuis trois ans ? Pourtant aucun son de mécontentement à l'encontre de ce jeune homme ne sortit de sa gorge... L'air lui manqua terriblement et dans un ultime souffle il ferma les yeux.

Il y eu des phrases, des confrontations également. Cette fille, elle n'avait pas l'air d'accord pour que lui se trouve ici... Mais l'homme continuait de le soigner, il lui affirmait que son état s'améliorait d'heure en heure, que bientôt il se réveillerait... Et ce fut le cas trois jours plus tard, Klaus ouvrit péniblement les yeux. La pièce dans laquelle il se trouvait avait l'air étrangement vide, comme si la demeure était abandonnée. Il voulut alors se relever, marcher et sortir de cet endroit, mais il fut incapable de placer un pied devant l'autre, contraint de se rassoir il examina alors ses blessures. Un énorme bandage lui recouvrait l'abdomen entier, il avait également un bras enroulé de compresses, et un de ses chevilles portait une attelle. Y'a pas à dire, ça la foutait mal...

Et puis il entendit des bruits de pas et la silhouette d'un homme, assez jeune, lui apparue.  Apparemment assez réservé, ou du moins c'est l'impression qu'il donnait, il n'avança pas davantage dans la direction de Klaus, préférant rester sur le pas de la porte. «Vous êtes réveillé depuis longtemps ? ». Klaus dirigea son regard vers l'ultime fenêtre de la pièce, puis à nouveau vers l'inconnu.

"Je ne crois pas non. Mais pourquoi m'avoir amener ici plutôt qu'à l'hôpital ?"

D'ordinaire les gens appelaient les secours, ou au mieux les amenaient directement dans un centre de soin, rarement chez eux. Mais peut être était-il médecin ? Non il n'en avait pas l'air, si tel était le cas, sans doute l'aurait-il guérit avec des moyens modernes et non avec ces herbes qui empestaient la pièce. Klaus tenta à nouveau de se mettre debout, tangua quelques secondes, puis se stabilisa avant de se rassoir à nouveau.

"Qu'est ce qui c'est passé ?"


© charney

Admin
avatar
Informations
» Messages : 615
» Date d'inscription : 18/08/2013
me rejoindre
Voir le profil de l'utilisateur http://twilightwillneverbeo.forumactif.pro
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sauvetage à haut risque ft. Klaus   Ven 11 Oct - 20:53

Sauvetage à haut risque



J’aurais très pu laisser cet individu mourir dans le fossé, mais être Quileute, c’est avant tout protéger les humains et les aider. Lorsque j’ai vu cette voiture faire un vol plané par-dessus la berge, et puis faire quelques tonneaux, je me suis tout de suite dit qu’il y avait peu de chance que le conducteur soit encore en vie. Mais en m’approchant, et surtout grâce à mon ouïe surdéveloppé j’ai entendu son cœur battre, faiblement, mais il avait encore un pouls. J’ai aussi sentit qu’il était très alcoolisé ! L’odeur d’alcool empestait à des kilomètres, enfin pour quelqu’un comme moi ! Mon premier raisonnement dut de l’emmener à l’hôpital, mais puisqu’il était imbibé d’alcool, je trouvais plus judicieux de le soigner moi-même pour lui éviter des ennuis avec la police. J’avais d’ailleurs planqué sa voiture un peu plus loin dans les bois sous des branchages.
Lorsque je pénétrais dans ma future maisonnette, je compris tout de suite que le jeune homme était levé. Soudain, j’avais des regrets sur le fait de l’avoir sauver ! Ce mec là était un chasseur, mais pas n’importe lequel ! Vu l’attirail qu’il avait dans son coffre, il n’abattait pas que du chevreuil ! Je n’avais laissé aucune arme dans la chambre, mais peut être avait-il ses propres cachettes sur lui. Enfin je n’avais rien trouvé lorsque j’avais soigné ses blessures. J’avançais vers la chambre, et restait dans l’encadrement de la porte. L’homme se tourna vers moi, et me demanda alors pourquoi je l’avais soigné ici plutôt qu’a l’hôpital. Je l’observais, il voulu se lever, mais abandonna cette idée.

« Vous étiez … comme dire… tellement saoule, que je ne pouvais vous transportez à l’hôpital sans passer par la police d’abord. Votre voiture est foncée droit sur le fossé, et vous avez fait plusieurs tonneaux avant de détruire un poteau de ligne téléphonique. Et vu votre taux d’alcoolémie ; je doute que vous en seriez sortit indemne. »

Je me tus un instant, je n’allais pas lui dire que j’avais moi-même planqué sa voiture, juste avec mes petits bras ! Je finis par ajouter :

« Je revenais pour vous conduire à l’hôpital pour des examens plus poussés, mais ça peut encore attendre. Vous voulez quelque chose ? A boire ? A manger ? »

Contenu sponsorisé
Informations
me rejoindre

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sauvetage à haut risque ft. Klaus   
 

Sauvetage à haut risque ft. Klaus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Archives
 :: Vos rps archivés
-